Rédaction : la méthode de la pyramide inversée

Méthodologie de rédaction : la pyramide inversée

redaction pyramide inversee

La pyramide inversée, vous connaissez ? Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle position de yoga égyptien ! Ce concept de structuration textuelle vient à l’origine du journalisme : l’idée est de valoriser les informations importantes dans le titre et dans les premiers paragraphes d’un texte ou d’un article.

De cette façon, les plus pertinentes seront fortement concentrées à la base de la pyramide, tandis que la pertinence de l’information sera réduite au fur et à mesure que le texte atteint, au figuré, la pointe de la pyramide, à la fin du texte.

L’attention des lecteurs sur le web est très limitée. Les jeunes accordent en moyenne 8 secondes à chaque nouvelle information. Ils doivent pouvoir accéder immédiatement aux informations qu’ils recherchent. 

Ordonnez votre contenu en pyramide inversée : les messages les plus importants vont en haut de la page ; en-dessous, des informations complémentaires plus spécifiques ; et enfin, les détails les moins pertinents.

Exemple de sujet à traiter en pyramide inversée

Par exemple, supposons que vous créez une page web sur une conférence. En haut se trouvent les détails les plus importants tels que la description du sujet, la date et le lieu. Ensuite, des détails à l’appui tels que les conférenciers et les sujets de leurs discours. Et enfin, en bas de la page, les informations les moins importantes apparaîtraient, telles que les organisateurs et l’historique de la conférence, ou une liste de ressources associées.

Répondre aux questions des 5W 2H

Le rédacteur web doit traiter les questions correspondant aux 5W 2H (en Français : Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?), dans le titre et l’introduction. Il forme ainsi l’axe de la structure du texte.

L’information est concentrée en quelques phrases, décrivant brièvement les faits. Les paragraphes suivants avancent en détaillant le sujet, en incluant de façon échelonnée les sources, les particularités et les informations contextuelles nécessaires, jusqu’à atteindre la pyramide inversée.

Dans une certaine mesure, vous pouvez classer les informations en fonction du contenu de base et les traiter au fur et à mesure que vous augmentez les détails. Maintenant, cela ne veut pas dire que la fin n’est plus importante : il s’agit plutôt de profiter de cet espace pour les spécifications et les informations de fond. De cette façon, le texte est complété et une valeur ajoutée est offerte au lecteur qui n’était pas satisfait du résumé fourni dans les premiers paragraphes. Idéalement, les paragraphes ont un titre court. Avec cette construction, le lecteur obtient rapidement un aperçu de l’article, de sa structure et de son contenu.

Vous avez un projet de rédaction ? Contactez Candice Roux, rédactrice web freelance !

Posted in Rédacteur web.

One Comment

  1. Pingback: Qu’est-ce qu’un rédacteur SEO ?

Comments are closed.